Extrait d’un article paru dans « Le Figaro » le 31 janvier 2013, par Paule Gonzales.

« Le directeur de la Sacem la société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, hausse le ton pour défendre la musique à la télévision. En marge du Midem qui s’est déroulé à Cannes cette semaine, Jean-Noël Tronc veut remettre le dossier sur le métier. Il constate en effet, qu’entre 2000 et 2012, l’exposition de la musique sur les chaînes hertziennes a baissé de 29% tandis que la diffusion des films sur ces dernières a augmenté à hauteur de 47%.

« La situation n’a cessé de se dégrader au cours des ces dernières années y compris sur les chaînes de service public. Sur France 2, la musique a chuté de 52% entre 2000 et 2012, et sur France 4 censée être la chaîne de la musique, cette dernière est principalement diffusée la nuit. Elle ne représente que 0,6% de l’offre entre 16h et minuit, mais flirte avec les 14% entre minuit et 6 heures du matin. Or dans le même temps, ce média ainsi que la radio apparaît pour 58% des Français comme le principal vecteur d’information sur son actualité. Et il reste élevé pour les 15/24 ans à hauteur de 47%« , affirme-t-t-il. »

 

Lien vers l’article complet : http://blog.lefigaro.fr/gonzales/2013/01/le-president-de-la-sacem-veut-tout-pour-la-musique.html