Extrait d’un article paru dans “Le Figaro” le 31 janvier 2013, par Paule Gonzales.

“Le directeur de la Sacem la société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, hausse le ton pour défendre la musique à la télévision. En marge du Midem qui s’est déroulé à Cannes cette semaine, Jean-Noël Tronc veut remettre le dossier sur le métier. Il constate en effet, qu’entre 2000 et 2012, l’exposition de la musique sur les chaînes hertziennes a baissé de 29% tandis que la diffusion des films sur ces dernières a augmenté à hauteur de 47%.

La situation n’a cessé de se dégrader au cours des ces dernières années y compris sur les chaînes de service public. Sur France 2, la musique a chuté de 52% entre 2000 et 2012, et sur France 4 censée être la chaîne de la musique, cette dernière est principalement diffusée la nuit. Elle ne représente que 0,6% de l’offre entre 16h et minuit, mais flirte avec les 14% entre minuit et 6 heures du matin. Or dans le même temps, ce média ainsi que la radio apparaît pour 58% des Français comme le principal vecteur d’information sur son actualité. Et il reste élevé pour les 15/24 ans à hauteur de 47%“, affirme-t-t-il.”

 

Lien vers l’article complet : http://blog.lefigaro.fr/gonzales/2013/01/le-president-de-la-sacem-veut-tout-pour-la-musique.html