Extrait d’un article paru dans “Edition Multimédia” le 13 janvier 2014, par Charles de Laubier.

“Le directeur général de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) va engager dès 2014 au niveau mondial un « combat » face à Google, Amazon ou encore Apple pour défendre – avec toutes les industries de la création – l’exception culturelle et la taxe pour copie privée.

A la tête de la Sacem depuis juin 2012, Jean-Noël Tronc part en croisade pour défendre au niveau mondial l’exception culturelle et la rémunération pour copie privée. Pour cela, il va s’appuyer sur la Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs (Cisac), laquelle représente 227 sociétés de gestion collective – dont la Sacem – réparties dans 120 pays et gère les droits de 3 millions d’artistes dans le monde pour un montant total annuel de perceptions de plus de 7,5 milliards d’euros (dont 4,5 milliards rien qu’en Europe).”

Jean-Noël Tronc (Sacem) veut que la Cisac devienne une force de combat face aux acteurs du Net